UN JOUR, J’IRAI EN AMÉRIQUE…


Pour certains, c’est la réalisation d’un rêve d’enfant. Pour d’autres, le voyage d’une vie. Territoire encore neuf par rapport à notre ancien continent, les États-Unis, et particulièrement le Midwest, ont une place particulière dans notre esprit et notre imaginaire. Y poser les pieds n’est jamais anodin. Lors d’un road-trip de plus de 3000 km, nous avons découvert une Amérique sauvage, aux climats et paysages changeants, fourmillants de vie et où toute l’épopée du Far-West imprégnait chacun des 14 jours de notre voyage.

Retrouver l’Amérique de nos rêves d’enfance

Ils ont bercé notre enfance et nous ont fait partager leurs aventures. De celles qui ont façonné la réputation du Midwest. De vastes terres, des troupeaux de bisons, des montagnes sans pitié, mais aussi la conquête de l’ouest par les pionniers et les conflits avec les Indiens. Qui d’entre nous n’a pas en mémoire un western iconique (Il était une fois dans l’Ouest), une bande dessinée sur les tuniques bleues, sur les cowboys (notre célèbre Lucky Luke), les Peaux-Rouges et les desperados…  Butch Cassidy et le Kid, Calamity Jane, Crazy Horse, Sitting Bull… Ils ont vraiment existé ! Et leurs histoires, rudes, cruelles et hors du commun, c’est dans le Midwest de l’Amérique qu’elles ont laissé leurs traces. Côté grand écran, John Wayne, Clint Eastwood, Jack Palance, Robert Redford, Paul Newman, Kevin Costner… Autant de figures emblématiques du cinéma qui ont prêté leurs traits au bon, à la brute ou au truand.

Tracer la route, dans un vent de liberté

Pour découvrir et s’imprégner de l’âme et de l’histoire du Midwest, il faut se préparer à l’immensité. Celle des paysages à perte de vue où l’horizon est la seule barrière. Pour ajouter des sensations au voyage, la moto ou la voiture s’imposent : avec la liberté que procure l’une ou le confort à l’américaine de l’autre. Au fil de la route, vue imprenable sur des lacs majestueux, des plaines à perte de vue, des montagnes accrochées au ciel, des geysers qui se gonflent de sulfure (au cœur du parc du Yellowstone, aussi grand que la Corse, et situé sur un site géothermique), pour mieux bouillonner et exploser jusqu’à 40 mètres de haut, des forêts noires de sapins, des routes qui se déroulent comme des rubans d’asphalte sans fin. Des ciels changeants, des nuages qui sculptent le sol, la chaleur qui brouille les montagnes, des pics et des arêtes qui égratignent le ciel, des rivières au lit froid et capricieux, des canyons vertigineux, des strates dorées mélangées aux ocres… Parmi les trésors géologiques à découvrir, le mirifique massif des “Tetons”, vieux de 6 à 9 millions d’années. Long d’environ 65 km, il est dominé par le Grand Teton qui culmine à 4197 m et par le mont Owen qui atteint 3940 m. Ce sont des pionniers français qui les ont ainsi baptisés. Leur imagination était fertile, probablement galvanisée par l’absence de gent féminine aux alentours ! La population rencontrée ? Des bisons, des antilopes, des orignaux, des chiens de prairie, des ours, des porcs-épics, des “chipmunks”, des marmottes, des chevaux… et des cow-boys pure souche.

Sites historiques, monuments et… rodéo !

La mémoire est toujours présente. On découvre des lieux de recueillement, des cimetières discrets, humbles, des sites historiques parfaitement reconstitués ou plane indiciblement la fureur des conflits entre Indiens et Américains (Fort Laramie). Le sang n’est pas loin, les guerres ont laissé leur empreinte qu’il n’est pas question d’effacer. Sioux, Arapahos, Cheyennes, Shoshones… Leurs tipis sont désormais vides mais, reconstitués, on imagine la famille, assemblée autour du feu au centre du petit habitacle. Les représentations sculpturales et picturales se font témoins d’une époque où la chasse au bison (espèce aujourd’hui protégée) était essentielle à la survie de la tribu. Autre curiosité “titanesque”, la figure sculptée dans le roc du Chef Crazy Horse côtoie à quelques kilomètres d’intervalle celles de George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln figées dans le granit du Mont Rushmore. Un peu plus loin, la Devils Tower n’en finit pas de refaire vivre sa légende indienne : “Sept jeunes indiennes, poursuivies par un ours, supplièrent le rocher de grandir pour lui échapper. Ce qu’il fit, s’élevant de 330 mètres. L’ours, de ses griffes, égratigna le rocher, sans pourtant atteindre les jeunes filles qui aujourd’hui, sont devenues les sept étoiles de la pléiade”. Et pour le show, tant prisé et maîtrisé par les Américains, à Cody, fief intemporel de Buffalo Bill, le rodéo est devenu un spectacle empreint de patriotisme. Chevaux et buffles désarçonnent en quelques secondes leur cavalier(e) qui manque à chaque fois de se briser les vertèbres. Qu’importe, l’hymne national, émouvant, les porte !

Chaque jour est un nouveau voyage

Le road-trip part de Denver, la “mile high city” (1609 mètres), et passe, entre autres, par Cheyenne, Fort Laramie, Sturgis, Cody, le Parc de Yellowstone, Jackson Hole, les Rocheuses, Estes Park. Sturgis, petite municipalité, nichée au cœur des Black Hills, accueille depuis près de 80 ans au mois d’août, un rassemblement de centaines de milliers de bikers venant de tout le pays et de l’étranger, la plupart des passionnés de Harley Davidson. Le road-trip est fait pour des aventuriers à la recherche de sensations fortes, d’expériences inédites avec l’homme et la nature brute, parfois brutale, toujours authentique et sauvage. Ici, l’espace et la distance prennent un autre sens. Organisé en petits groupes de motos ou de voitures, accompagné d’un guide bilingue, ce voyage au cœur du Midwest américain marque l’esprit comme le fer rouge marque la croupe d’un appaloosa. Chacun de ces 14 jours apporte son lot d’expériences : nouveaux paysages, rencontres, péripéties, hôtels et motels, restaurants et pique-niques dans des cadres à couper le souffle. Le sourire et la sympathie naturels des Américains du Midwest ne font qu’ajouter au charme du voyage où on a la sensation que le temps est suspendu, figeant avec lui les ombres planantes des cowboys, des chercheurs d’or, des pionniers, et des “braves”. Le patrimoine qui fait la légende du Midwest a été préservé. On découvre ainsi le train reliant Hill City à Keystone (Dakota du Sud, et rappelant la série « Les Mystères de l’Ouest, revisités par Will Smith) toujours en usage depuis 1880. À Dubois (Wyoming), on s’attend à croiser Clint Eastwood, prêt à dégainer son colt, ou Peter Fonda sur son chopper Harley-Davidson, sorti tout droit du film Easy Rider.

Les odeurs incitent également au voyage… L’humus, le souffre, les pins, parfois une moiteur sourde qui grouille de vie animale et vous enveloppe, tel un faux silence. Au fil des kilomètres, les noms de sites qui éveillent l’imagination : ”Willow creek” (le ruisseau du saule), “Timber Lake” (le lac au bois rond)… On allume la radio, et on roule sur la musique des années 40 ou 60 : de Johnny Cash, Emmylou Harris, Kenny Rogers, à Franck Sinatra et Justin Timberlake, de la country music aux comédies musicales et aux crooners… on est vraiment loin, on est vraiment ailleurs.

Une Amérique bon enfant et accueillante

Chapeaux, chemises à carreaux, boots increvables, bretelles, les Américains s’habillent aussi de leur plus beau sourire pour accueillir les Frenchies qu’ils aiment bien. “Ah ! La France ! J’adore Paris” ! Et les plaisirs de la table ne font pas défaut non plus dans ce road-trip. La mauvaise réputation de la gastronomie américaine est aussi infondée qu’injuste. Large choix de plats très différents, et pour tous les goûts. “Vous reprendrez bien un peu de steak de bison ?… ou une brioche à la cannelle ?”. Non, l’Amérique, ce n’est pas que McDo. Au pays de la démesure, ce road-trip nous en met plein la vue, mêlant plaisir, aventure et authenticité. C’est le voyage d’une vie. Tout au long de la route, “All Ways on Wheels”, qui depuis plus de 15 ans organise des road-trips à moto et en voiture partout dans le monde et particulièrement en Amérique du Nord, a été à nos côtés. L’agence, qui propose une trentaine de circuits différents, est un partenaire fiable qui nous a fait découvrir les États-Unis comme nous en avions rêvé. La logistique sans faille, assurée par un véritable guide chevronné, nous a garanti un voyage dans les meilleures conditions : en toute sécurité, mais avec la curiosité à fleur de peau et surtout, l’aventure au rendez-vous.

Enjoy !

All Ways On Wheels ANNONCE LA CRÉATION DE 3 NOUVEAUX CIRCUITS COURTS AUX USA !

Afin de satisfaire ses clients désireux de découvrir l’essentiel des États-Unis sur une période relativement courte, All Ways On Wheels, spécialiste du véritable voyage à moto depuis 2003, a développé trois circuits de 10 à 11 jours. Ces roads-trips ont été pensés pour les personnes ne pouvant s’absenter longtemps pour des questions de disponibilités professionnelles ou de budget.

Circuits courts, mais intenses

Les artisans, professions libérales, médicales, micro-entrepreneurs ne peuvent pas forcément voyager loin, et sur de longues périodes, afin d’assouvir leurs envies de découverte de grands espaces américains. C’est pourquoi l’agence All Ways On Wheels a créé trois nouveaux circuits. 

Des prestations de grandes qualités

Il s’agit du “Best of Route 66” en 11 jours entre Albuquerque et Los Angeles, “Les Parcs de l’Ouest Américain” au départ de Las Vegas pour une durée de 11 jours et enfin, du “West Essential tour” formant le triangle Los Angeles, Las Vegas, San Francisco. Même prestations de qualité que les circuits longs proposés par l’agence avec un guide accompagnateur francophone expérimenté qui sera à même de vous faire découvrir des paysages à couper le souffle et une ambiance américaine incomparable. 

Plaisir de piloter

Trois nouveaux circuits intenses, à réaliser en Harley Davidson, Indian, Goldwing, Mustang décapotable ou autre. Dépaysement total assuré, déjeuners et dîners dans des endroits authentiques et grandioses, plaisir de piloter sur les routes de la Vallée de la Mort, du Golden Bridge, du Strip de Vegas ou des highways de Californie et sa fameuse CA1… 

L’esprit pionnier américain

Quelque soit votre choix, ces trois nouveaux circuits courts vous permettront de découvrir l’essence même des États-Unis où l’improvisation aura sa place, tout comme les rencontres aussi extraordinaires qu’improbables. Mais n’est-ce pas là le fondement même de l’esprit pionnier américain ? 

Pour tous renseignements et recevoir le programme complet du “Best of Route 66”, “Les Parcs de l’Ouest Américain” et du “West Essentiel Tour”, contactez-nous par mail ou téléphone.  

phumbert@allwaysonwheels. com

04 90 12 86 80 

ELMER LONG, CRÉATEUR DU « BOTTLE TREE RANCH » A DÉCIDÉ DE PARTAGER SA DERNIÈRE BOUTEILLE AVEC DIEU…

Créateur génial et excentrique du “Bottle Tree Ranch”, situé sur la Route 66, non loin de la ville d’Oro Grande, près du désert de Mojave en Californie, Elmer Long est décédé le 22 juin 2019, des suites d’un cancer des poumons. Il repose désormais au cimetière de Victor Valley Memorial Park. 

Source d’inspiration pour de nombreux artistes, Elmer Long était apprécié pour sa gentillesse, son bon cœur et son infaillible sens de l’amitié. Ancien Marine, père de trois enfants, il laissera dans l’esprit de tous ceux qui ont eu la chance de découvrir “The Bottle Tree Ranch”, empreint de fantasmagorie et situé au milieu du désert, un souvenir impérissable.

C’est en l’an 2000 qu’Elmer Long commença la création de son ranch et des expositions de bouteilles de toutes couleurs mais également d’objets hétéroclites (vieilles jantes de roues, machines à écrire sans âge, outils rouillés, poupées déglinguées, casseroles cabossées etc.), formants ainsi des “arbres” improbables qui attirèrent les médias internationaux. 

Avec la brise, l’ensemble produisait des sons venus d’un autre monde, comme dans un conte de fées… Les descendants d’Elmer devraient reprendre le flambeau et le “Bottle Tree Ranch” ré ouvrir sa vieille grille toute rouillée, pour le plus grand plaisir des amateurs d’art décalé… !

VALSE AVEC LES BISONS DE YELLOWSTONE !

Au coeur du Parc de Yellowstone, qui couvre une partie des états du Wyoming, Idaho et du Montana, on croise de nombreuses espèces animales sauvages qu’il vaut mieux traiter comme telles.

En 2015, à l’occasion d’un road-trip, des bisons traversaient la route. Rapidement, ils commencèrent à danser une espèce de « ronde » face aux motards qui n’en menaient pas large ! Et oui, entre celui qui observe et celui qui est observé, les rôles sont parfois inversés…

Autre anecdote, le jour où, toujours dans le Parc de Yellowstone, un petit troupeau de bisons paissait en bord de route, devant un grand SUV. Rodolphe, guide chez « All Ways On Wheels » tenta d’éviter un des molosses qui lui barrait le chemin. Il essaya de l’esquiver par la gauche, tout doucement, tandis que deux autres recommencèrent leur petite « ronde-rodéo » très impressionnante avant de passer leur chemin, à un mètre du capot. Pour rappel, un bison adulte peut atteindre la tonne… ! Multipliez ce poids par un petit troupeau qui se met à danser et vous aurez droit à une belle émotion ! Alors, même si ces grosses bébêtes ont l’air paisible, méfiez-vous, elles auront vite fait de vous faire valser… vous ou votre moto !


DÉCOUVERTE DE L’OUEST AMERICAN WAY OF LIFE !

Une Newsletter un peu spéciale ce mois-ci, puisqu’elle ne va vous parler que d’un seul circuit, mais non des moindres, l’Ouest américain, dont le nom est déjà à lui seul évocateur de grands espaces.

Découvrez la News Letter AWOW ICI

En 1962, Henry Hathaway, John Ford et George Marshall réalisaient le film « How the West was won » en français « La conquête de l’Ouest » qui réunissait les plus grandes vedettes de l’époque, John Wayne, James Stewart, Henry Fonda, Gregory Peck, Richard Widmark, Debbie Reynolds et bien d’autres pour retracer cinquante ans de l’histoire de l’Ouest américain, de 1839 à 1889, à travers le destin d’une famille de pionniers, rapidement disloquée par l’Histoire.


Aujourd’hui, ce n’est plus John Ford mais All Ways On Wheels qui vous propose une nouvelle conquête de l’Ouest. Les Harley-Davidson et les Indian remplacent les Mustangs, les Appaloosa et les Quarters horses des pionniers d’alors, mais les paysages, eux, n’ont pas changés. Ils sont toujours là, aussi grandioses et impressionnants qu’à l’époque où les convois de chariots, les tribus indiennes et les immenses troupeaux de bisons les parcouraient. Durant 16 jours, s’offriront à vous les différentes facettes de cette Amérique qui fascine bon nombre d’entre nous. De Los Angeles, la cité des Anges, ville tentaculaire sans réel centre-ville avec ses 18 millions d’habitants, point d’arrivée de la Route 66, emblématique de la sacro-sainte American way of life…

…aux confins de la Sierra Nevada, vous découvrirez l’essentiel des grands parcs et des villes de l’Ouest.


Visite guidée de Los Angeles, La Route 66, Grand Canyon, Monument Valley que vous découvrirez en 4X4 avec un guide Navajo, Arches, Canyonlands, Capitol Reef, Bryce, Zion, Las Vegas, Death Valley, Yosemite National Park, San Francisco et enfin la magnifique Ca 1 sur la côte Pacifique. Ce circuit est, sans aucun doute, le plus complet du marché en termes de parcs visités et de prestations diverses proposées en option (Survol en hélicoptère de Grand Canyon, excursions ou spectacles à Las Vegas, excursions Alcatraz ou survol de la baie en hydravion Beaver à San Francisco etc.)
Une très belle approche pour un premier voyage aux États-Unis dans ces régions où planent encore l’ombre des pionniers et qui vous laissera un souvenir inoubliable.

Départs en 2019 :
Du Lundi 13 au Mardi 28 Mai 2019
Du Mardi 11 au Mercredi 26 juin 2019
Du Lundi 15 au Mardi 30 Juillet 2019*
*Opération Spéciale : -200€ sur tarif pilote / -100€ tarif passager

Du Lundi 12 au Mardi 27 Août 2019
Du Lundi 9 au Mardi 24 septembre 2019

N’oublions pas qu’All Ways on Wheels prépare déjà l’hiver prochain avec son fantastique circuit en Patagonie proposé en BMW GS ou Honda Africa Twin (4×4 possible pour amis ou conjoints), le Guatemala en BMW GS, les deux circuits Afrique du Sud en octobre ou janvier et enfin le circuit Rajasthan en février… un programme de choix ! Un des petits derniers, le Vietnam fin septembre proposé à un tarif très compétitif pour la qualité des prestations !

GRAND TETON, MILLION DOLLAR COWBOY BAR & ROCKY IV !

Baptisé par des trappeurs qui y virent des attributs féminins (certes, ils avaient de l’imagination… !), le Grand Teton est une montagne située dans le parc national du Grand Teton, dans le nord-ouest du Wyoming. Grand Teton culmine à 4 197 mètres et est le  point culminant du parc national ainsi que celui du massif de Teton Range.

Roulez quelques miles pour rejoindre Jackson (1 901 mètres d’altitude), ville charmante dont l’activité est concentrée sur les loisirs, les sports d’hiver et de plein air. Elle possède en tout trois domaines skiables. L’été, elle permet de pratiquer des activités de plein air comme l’équitation, la pêche, le rafting ou encore la randonnée.

Le soir, profitez de l’extraordinaire ambiance du Million Dollar Cowboy Bar… Ceux qui y sont allés s’en souviennent encore !

Découvrez le Million Dollar Cowboy Bar ICI !

Enfin, pour l’anecdote, sachez que le tournage de Rocky IV avec notre cher Sylvester se déroule en 1985 dans le parc du Grand Teton, supposé remplacer une scène située… en Alaska ! Peu importe le vin pourvu qu’on est l’ivresse !

Découvrez le parc national Grand Teton avec All Ways On Wheels, et via le circuit « Rocheuses et Far-West » ICI !


J’AI RENCONTRÉ LE VÉRITABLE « CAPTAIN AMERICA » !


C’est au niveau de la Station-Service-Musée d’Aston (Oklahoma), située sur la Route 66, et dédiée aux voitures anciennes, que nous avons rencontré le vrai Captain America… qui se déplaçait à pieds, sous une chaleur de 30 degrés, mais cagoule et bouclier bien positionnés ! Après l’avoir abordé, il nous a expliqué qu’il traversait les USA à pieds,  se proposant d’aider, au fil de ses étapes, toute personne nécessiteuse. Un héros des temps moderne somme toute, en chair et en os, comme on n’en rencontre qu’aux États-Unis ! Rodolphe, guide-accompagnateur chez All Ways On Wheels a eu la chance de rencontrer ce personnage hors du commun…

LE PONT DE BROOKLYN

Le pont de Brooklyn s’étend sur deux kilomètres de long, de l’East River pour relier Manhattan à Brooklyn. Soutenu par quatre câbles en acier de 28 centimètres de diamètre, sa construction débuta en 1869 pour se terminer en 1883. Le pont pèse 15 000 tonnes, il est long de 1830 mètres, large de 26, est d’une hauteur de 48 mètres au-dessus de l’eau et se compose de deux étages : en bas, un étage réservé aux véhicules, en haut, une promenade pour les piétons, rollers, vélo…

La construction du pont ne fut pas de tout repos pour ses ingénieurs. Ainsi, en 1869, John Augustus Roebling, son concepteur, fut grièvement blessé quand un transbordeur broya son pied. Il décéda quelques temps plus tard, des suites du tétanos. Trois ans passèrent, puis ce fut Washington Augustus, son fils, qui reprit le projet et se retrouva handicapé, atteint de la maladie des caissons après être remonté trop rapidement d’excavations souterraines. Ce sera son épouse, Emily Warren Roebling, qui prendra le relais tout en assurant la liaison entre son mari et les ouvriers. Elle sera d’ailleurs la première personne à traverser le pont. En 1893, le pont ouvre enfin ses portes au public. Mais deux ans plus tard, Robert Emmet Odlum, instructeur de natation américain, devient tristement le premier d’une longue série de suicidés qui sautèrent du pont de Brooklyn !

Découvrez le circuit de l’Ouest avec possibilité de visiter New-York ICI

Pré-séjour à New-York sur ce départ ! Départ vendredi 7 Juin. Pour plus d’informations, nous consulter.

FLORIDE & LOUISIANE

Un road-trip où l’on change souvent d’ambiance et de décor. Bordée par l’océan Atlantique d’un côté et par le golfe du Mexique de l’autre, découvrez la Floride qui s’étend sur des centaines de kilomètres de plage. La ville de Miami est réputée pour ses influences culturelles latino-américaines, sa scène artistique et sa vie nocturne. Tandis que Key West accueille les bateaux de croisières, Orlando accueille les fans de Disney ! Quant à la Nouvelle-Orléans, plus grande ville de Louisiane, elle est réputée pour son quartier français de l’époque coloniale et ses concerts de rues. 



Découvrez le circuit Floride & Louisiane ICI