JOHN GARRISON-JOHNSON, LE MANGEUR DE FOI AMOUREUX

Je vais vous résumer, en quelques phrases, l’histoire hors du commun, de John Johnson. Né en 1824 dans le New Jersey, sous le nom de John Garrison, il s’engage dans la marine américaine en 1846,  au moment de la guerre américano-mexicaine. Après avoir frappé un officier, il déserte et change son nom pour John Johnson. Il part s’établir dans l’ouest et devient trappeur-chasseur dans le Wyoming. Il fournit du bois débité aux bateaux à vapeur circulant sur les rivières et fleuves de la région. Johnson est décrit comme étant un homme de forte corpulence, mesurant à peu près 1,80 m et pesant plus de 90 kg.

« Dapiek Absaroka » : le mangeur de foi (en Amérindien)

En 1846, sa femme, une Amérindienne issue de la tribu des Têtes Plates est assassinée par des indiens de la tribu des Corbeaux. Johnson s’engage alors dans une guerre personnelle contre les Corbeaux qui durera une vingtaine d’années. La légende dit qu’il découpait et mangeait le foie de chaque Corbeau tué, mais il est également possible que cela ne soit arrivé qu’une seule fois. Johnson aurait fait perdurer la légende afin de semer la peur chez les Corbeaux. Dans les croyances indiennes, manger le foie d’une victime est une façon symbolique d’achever une vengeance. Dans la vallée et parmi les autres hommes des montagnes, il fut bientôt surnommé Johnson le mangeur-de-foie.

La vie de John Johnson a été portée au cinéma en 1972, par Sydney Pollack et de l’acteur Robert Redford. Le titre « Jeremiah Johnson ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s